ArGeo réseau de chaleur valorisé par NextFlex

Comment valoriser un réseau de chaleur

Cas client ArGeo

ArGeo en quelques mots

ArGeo est un réseau de chaleur géothermique déployé sur les villes d’Arcueil et de Gentilly.
A la suite de l’attribution de la délégation de service public au printemps 2013, ArGeo, entreprise spécialement dédiée à la construction et l’exploitation de la chaufferie et du réseau de chaleur d’Arcueil et de Gentilly est devenue concessionnaire du réseau pour une durée de 30 ans.
Cette opération est la première création de géothermie en Île-de-France depuis une trentaine d’années.
La géothermie assurera plus de 60% des besoins en énergie du réseau qui a terme dépasseront les 100 GWh annuels. Ce taux d’énergie renouvelable est possible grâce à l’utilisation de pompes à chaleur de forte puissance. D’une longueur d’une quinzaine de km, le réseau couvrira les besoins énergétiques de 10 000 équivalent-logements sur les deux communes d’Arcueil et de Gentilly.

Un projet de géothermie ambitieux

Argeo va forer deux puits de géothermie verticaux, concevoir et construire une chaufferie et mettre en place un réseau de chaleur de 13 km de long pour alimenter 10 000 équivalents logements (équipements publics, immeubles collectifs et entreprises) sur les deux communes.
Ce projet répond aux enjeux de transition énergétique et de développement durable pour les deux collectivités territoriales.

Projet géothermique Argeo - Demand Response

Le partenariat stratégique avec NextFlex

En 2016, ArGeo et NextFlex (entité du groupe ENGIE) ont signé un contrat de partenariat pour permettre au réseau de chaleur de valoriser sa flexibilité électrique auprès du réseau électrique national (RTE).

Ainsi, à chaque fois que le gestionnaire de réseau se retrouve en position de déséquilibre (à cause d’une consommation ponctuellement supérieure à la production), ArGeo réduit la puissance soutirée en adaptant sa courbe de charge. Il module en temps réel sa consommation à la baisse grâce à la technologie Nextflex. Le réseau de chaleur peut ainsi valoriser sa flexibilité et aider RTE à préserver l’équilibre global du système.

Lors de l’ « activation » par Nextflex, c’est-à-dire en cas de déséquilibre imminent, ArGeo est notifié et réduit alors sa consommation en arrêtant temporairement les équipements préalablement sélectionnés et équipés. Dans le cas d’ArGeo, une pompe à chaleur est l’équipement activé par NextFlex dont la flexibilité sera ainsi valorisée.
Vu du réseau, le site ArGeo consomme donc ponctuellement moins d’électricité, lors du pic de consommation, ce qui permet à RTE d’assurer l’équilibrage du système.
Pour ArGeo, ce service est rémunéré et il n’y a aucune conséquence opérationnelle liée à l’activation.

En combinant la solution Nextflex (expertise + technologie) et la géothermie, ce partenariat permet un deal gagnant/gagnant pour ArGeo (valorisation de sa flexibilité) et pour RTE (optimisation des couts d’équilibrage) mais aussi permet de contribuer activement à la transition énergétique par la création de capacité d’effacement « vert ».

C’est ce que l’on appelle de la valorisation de la flexibilité électrique.

Schéma de valorisation de la flexibilité électrique
Schéma de valorisation de la flexibilité électrique
Schéma de valorisation de la flexibilité électrique

Le retour d’expérience par ArGeo :

« Le service apporté par Nextflex est simple et efficace.
Nous sommes informés des possibilités d’effacement la veille pour le lendemain, confirmé une heure et demi avant l’effacement effectif si nécessaire.

La communication est fluide et simple.
Nextflex a pris en compte nos contraintes d’exploitation pour limiter les périodes durant lesquelles nous pouvons être appelés. Ainsi nous sommes sollicité les jours ouvrés de 8h à 17h00 comme convenu entre les deux parties. Nous obtenons également un bilan trimestriel très utile .
Le partenariat avec Nextflex est très satisfaisant et doit être poursuivi.

L’automatisation et la valorisation de nos effacements est notre objectif futur. De plus, prochainement sera mis en œuvre un site similaire (ayant 3 MW de consommation avec des pompes à chaleur valorisables également). »

Théophane Dubois,
Responsable de Département d’Exploitation

Partager cet article

logo du réseau social twitter noir
logo du réseau social linkedIn noir