L’équilibrage du réseau électrique européen

Que sont les réserves Primaires et Secondaires ? Que sont les “Services systèmes” ? A quoi ces mécanismes servent-ils ? Quelles différences avec la réserve tertiaire et le Mécanisme d’Ajustement ?

Nous allons tenter de répondre à ces interrogations dans cet article.

Quelles sont les caractéristiques du réseau électrique européen ?

Le réseau électrique de l’Europe continentale est le plus grand réseau synchronisé du monde. Cela signifie que le réseau de chaque pays est interconnecté avec son voisin et partage la même fréquence.

Electricity map

Celle-ci est un paramètre clef pour les gestionnaires de réseau qui sont en charge d’assurer la sécurité et la stabilité du réseau à tout instant.

En effet, la fréquence instantanée est l’indicateur du déséquilibre existant entre la production (injection d’électrons sur le réseau) et la consommation (prélèvement d’électrons sur le réseau).

Dans un état parfaitement équilibré, la fréquence du réseau européen est établie à 50 Hz.

Dès qu’un déséquilibre se crée entre la production et la consommation, la fréquence dérive. Cette dérive est néfaste pour la stabilité du réseau et les équipements qui y sont connectés, prévus pour fonctionner avec une fréquence de 50 Hz. Si la fréquence s’écarte trop, le risque de “black-out” apparaît.

Comment contrôler la fréquence ?

Pour conserver une fréquence proche de 50 Hz, les Gestionnaires de Réseau de Transport européens (RTE en France) mesurent en permanence cette fréquence sur le réseau. Dès qu’un déséquilibre apparaît, les services de “réglage fréquence” (aussi appelés “Services Systèmes”) entrent en jeu. On parle alors de “Réserve Primaire” et de “Réserve Secondaire”. La réserve primaire s’active automatiquement et en moins de 30 secondes dès qu’une équipement de production ou de consommation détecte localement une dérive de fréquence. La réserve secondaire est activée automatiquement et en quelques minutes, via la transmission d’un signal par RTE.

La réserve tertiaire et le mécanisme d’Ajustement :

Contrairement aux réserves primaires et secondaires, la réserve tertiaire est déclenchée manuellement par le Gestionnaire de Réseau de Transport. Celle-ci permet de résorber le déséquilibre à plus long terme, mais avec moins de réactivité. En France, la réserve tertiaire est activée via le Mécanisme d’Ajustement sur lequel les acteurs du réseau peuvent déposer des offres d’ajustements de production/consommation, à la hausse ou à la baisse, activables par RTE.

Mécanisme d'ajustement

L’équilibrage du réseau européen et le rôle d’ENGIE NextFlex

La fréquence étant commune sur l’ensemble de la plaque continentale Européenne, les gestionnaires de réseau de transport européens (ENTSO-E) contribuent à l’équilibre global du système électrique.

Historiquement, les réserves d’équilibrage étaient essentiellement constituées de groupes de production d’énergie centralisés. Depuis plusieurs années, les “agrégateurs de flexibilité” comme ENGIE NextFlex regroupe des consommateurs d’électricité ayant la possibilité d’adapter leur consommation pour répondre à ces besoins d’équilibrage du réseau. De la même manière qu’un groupe de production peut augmenter sa capacité d’injection, les partenaires d’ENGIE NextFlex ont la capacité à diminuer leur soutirage du réseau électrique. A puissance égale, l’impact sur l’équilibrage du réseau est exactement le même.

ENGIE NextFlex intervient actuellement sur les 3 types de réserves, dans 3 pays d’Europe :

  • Réserve primaire en France
  • Réserve secondaire en Hollande
  • Réserve tertiaire avec plus de 400 sites industriels et tertiaires en France, Belgique et Hollande.

Article réalisé par Charles Cauche, Downstream Operation Manager NextFlex

Partager cet article

Logo twitter