valoriser son groupe électrogène

Quelles sont les contraintes opérationnelles pour valoriser la flexibilité de votre groupe électrogène ?

La valorisation de la flexibilité électrique peut aujourd’hui s’effectuer sur site grâce à des groupes électrogènes. Ces équipements sont valorisés lorsqu’ils viennent en aide au gestionnaire du réseau de transport (en France RTE, en Belgique ELIA) pour maintenir l’équilibre du réseau électrique national.

Les groupes électrogènes

Pour les industriels ne pouvant pas stopper leurs process une journée complète et souhaitant optimiser leur facture énergétique, la solution a été d’installer des groupes électrogènes afin de profiter de l’ancien tarif EDF « Effacement Jours de Pointe ». Souvent aussi utilisés comme équipements de secours, ces groupes tournaient les jours de pointes (les jours EJP) en substitution du réseau électrique.

Le tarif EJP (Effacement Jour de Pointe)

Le tarif EJP était un tarif qui permettait de bénéficier d’un prix du kWh faible durant la majeure partie de l’année, en contrepartie d’un prix très élevé 22 jours par an. Depuis 2015 il a été supprimé pour tous les professionnels, seuls certains particuliers y ont encore accès.

Des capacités d’effacement valorisables

La disparition du tarif EJP d’EDF a laissé ces groupes largement sous-utilisés mais les mécanismes contractuels liés à l’effacement électrique permettent dorénavant de les valoriser. Les nombreux groupes électrogènes présents sur les sites industriels ou tertiaires du territoire national représentent encore actuellement une grande partie des effacements valorisés en France.

Les quelques contraintes opérationnelles liées au couplage

Il y a trois types de couplage pour les sites qui possèdent des groupes électrogènes

Aucun couplage : l’installation est de type « normal/secours« , c’est-à-dire que durant tout démarrage et arrêt du groupe électrogène, le site n’est plus alimenté par le réseau public pendant quelques secondes (microcoupure). Ainsi, il est important pour le site d’assurer le bon fonctionnement de ses installations (surtout pendant les micro coupures). Autrement, le site doit être en mesure de basculer sur les groupes électrogènes en dehors de ses périodes d’activités. L’effacement est ainsi valorisable.

groupe électrogène valorisé par la flexibilité électrique

Groupe sans couplage : il n’y a pas de couplage entre le réseau et le groupe électrogène de secours ce qui induit une coupure (même brève) lors de la bascule.

Couplage permanent : les groupes sont en permanence synchronisés avec le réseau électrique. Le site peut ainsi être alimenté par les 2 sources en même temps (les centres hospitaliers par exemple).

groupe électrogène valorisé par la flexibilité électrique

Groupe avec couplage permanent : avec un couplage permanant, le groupe peut alimenter le site en même temps que le réseau de manière permanente. Ce dispositif est plus rare et doit être autorisé par le Gestionnaire du Réseau de Distribution.

Couplage fugitif : le groupe se synchronise transitoirement avec le réseau au moment de la bascule. Cela permet une transition « douce » entre l’alimentation par le réseau et l’alimentation par les groupes électrogènes.

groupe électrogène valorisé par la flexibilité électrique

Groupe avec couplage fugitif : avec un couplage fugitif, le groupe électrogène va prendre exactement les caractéristiques du réseau de distribution et être autorisé temporairement (quelques secondes) à alimenter le site en parallèle du réseau.

*TSO = Transmission system operator = GRT = Gestionnaire du réseau de transport

Partager cet article

logo du réseau social twitter noir

logo du réseau social linkedIn noir