Pourquoi RTE n’a-t-il pas signalé de jours de pointes en janvier 2020 ? Comment RTE sélectionne-t-il les jours de pointes PP1 ? Quelles différences entre un jour PP1 et un jour PP2 ?

« En considérant ses deux premiers mois, l’hiver 2019-2020 est le deuxième hiver le plus doux en France depuis le début des relevés (au moins depuis 1900). La température moyenne nationale sur ces deux mois est de 7,6 °C, soit une anomalie positive de 2,3 degrés au-dessus de la moyenne climatologique sur cette période qui est de 5,3 °C. L’analyse de Météo France est sans appel, et tout le monde prend conscience de cette réalité.

Source : http://www.meteofrance.fr/actualites/79205215-climat-les-deux-premiers-mois-d-hiver-remarquablement-doux

Pas de jours de pointes signalés par RTE ?

Ce mois de janvier 2020 est également singulier pour RTE dont la mission principale est d’assurer l’équilibre entre production et consommation électrique sur son réseau. RTE n’a à ce jour encore signalé aucun jour PP1. En comparaison du mois de janvier 2019 pour lequel RTE avait signalé 9 jours PP1 et un jour PP2, cette situation nous permet de vous expliquer comment RTE choisit, dans le cadre des règles du mécanismes de capacité, les jours de périodes de pointes, de type PP1.

Quel est l’enjeu du mécanisme de capacité ?

L’objectif du mécanisme de capacité est d’assurer l’équilibre entre production et consommation lors d’une pointe décennale d’une part, et d’autre part d’inciter les consommateurs à modifier leur comportement de consommation et donc maîtriser la consommation de pointe. Le maximum historique de la pointe, 102 000 MW, a été mesuré le 8 février 2012 à 19h00 ; en 2019, c’est le 24 janvier à 19h que le maximum de consommation a été atteint avec une valeur de 88 450 MW alors que pour 2020, le pic est actuellement de 83 303 MW.

Ces enjeux, équilibre entre production/consommation et maitrise de la consommation, impactent 2 catégories d’acteurs :

  • les exploitants de capacités, c’est-à-dire des exploitants disposant de capacités de production et/ou des agrégateurs de capacités disposant de capacités d’effacement.
  • les fournisseurs d’électricité qui sont responsable au travers de leurs portefeuilles des consommations de leurs clients. Ces derniers sont des obligés.
Mécanisme de capacité

Les règles du mécanisme de capacité détaillent les principes de sélection des jours PP1 utilisés pour le calcul de l’obligation de capacité des acteurs obligés ; l’acteur obligé est impacté par les jours PP1. Les périodes de pointes du système électrique sont connues sous le terme PP1, PP2, PP2 hors PP1.

Comment RTE sélectionne-t-il les jours de pointes PP1 ?

Pour sélectionner les jours PP1, RTE se fonde sur des prévisions de consommation nationale du jour pour le lendemain et sur un critère de prévision de consommation des heures de plus forte consommation.

Le critère consommation utilisé pour la sélection d’un jour PP1 se fonde sur :

  • des distributions statistiques de consommations possibles à cette période de l’année, élaborées par RTE sur la base des chroniques de température du Référentiel de Météo France et de prévisions météorologiques moyen terme ;
  • la prévision de consommation nationale élaborée la veille pour le lendemain par RTE sur la base des prévisions court terme de température et de nébulosité de Météo France.

Les jours PP1 sont donc sélectionnés sur base de prévisions météorologiques. La période de pointe PP1 constitue la période de référence pour l’établissement de l’obligation de chaque acteur obligé (fournisseur d’énergie).

Les 6 principes sur lesquels s’appuie RTE pour la sélection des jours PP1 :

  1. Critère de consommation : intégrer les heures de plus forte consommation en hiver,
  2. Sélection des jours PP1 uniquement en jours ouvrés en hiver, de janvier à mars puis de novembre à décembre, hors vacances scolaire de Noel,
  3. Contraintes de placement : le nombre de jours PP1 signalé en novembre et mars ne doit pas dépasser 25% de la totalité des jours PP2 (explication ci-dessous) signalés pour une année donnée. Les jours PP1 sont également des jours PP2 ; la contrainte de placement s’applique,
  4. Le nombre de jours PP1 est compris entre 10 à 15 jours par année de livraison,
  5. Les plages horaires des jours PP1 sont [7h ; 15h] et [18h ; 20h],
  6. Le signalement des jours PP1 est effectué la veille pour le lendemain à 9h30.

RTE a développé un algorithme pour sélectionner de manière optimale les jours PP1 en respectant une première contrainte de nombre de jours maximum de 15 jours par an et une seconde contrainte qui est la sélection des consommations les plus importantes de l’année civile sur la plage horaire de 7h à 15h et de 18h à 20h.

Quelle est la différence entre les jours PP1 et les jours PP2 ?

Engie NextFlex, agrégateur de capacité, et ses clients sont concernés par les jours PP2 et jours PP2 hors PP1. La période de disponibilité des capacités flexibles demandés par RTE dans les règles du mécanisme de capacité et dans les règles de l’appel d’offre effacement sont les jours PP2 et jours PP2 hors PP1.

La période de pointe utilisée dans les méthodes de certification et de contrôle des capacités est appelée période de pointe PP2. Ainsi les jours PP2 concernent les exploitants et agrégateur de capacité. Les jours PP2 correspondent à des jours de tension sur le marché de l’énergie ou sur le système électrique. Les jours de période de pointe PP2 sont de deux types : jours de PP2 étant aussi des Jours PP1 ; et des jours PP2 hors PP1.

Un premier critère :

Pour les jours de PP2 hors PP1, RTE se fonde sur un premier critère intégrant une dimension consommation comme pour les jours PP1 :

  • des distributions statistiques de consommations possibles à cette période de l’année, élaborées par RTE sur la base des chroniques de température du Référentiel de Météo France et de prévisions météorologiques moyen terme ;
  • la prévision de consommation nationale élaborée la veille pour le lendemain par RTE sur la base des prévisions court terme de Température et de nébulosité de Météo France.

Un second critère :

La tension du système électrique, sur les éléments suivants :

  • des distributions statistiques des aléas de consommation élaborées par RTE sur la base de données historiques ;
  • des programmes d’appel des capacités de production, transmis la veille pour le lendemain dans le cadre du dispositif de programmation ;
  • des programmes d’effacement de consommation ;
  • des contraintes techniques s’appliquant aux capacités de production, transmises la veille pour le lendemain dans la cadre du Mécanisme d’Ajustement ;
  • des distributions statistiques des différents aléas de production, disponible et intermittente, élaborées par RTE sur la base de données historiques ;
  • des informations sur les échanges nominés la veille pour le lendemain.

Comment les jours PP2 sont-ils sélectionnés ?

Les jours PP2 hors PP1 sont sélectionnés sur un critère de tension du système électrique et dans le cadre de l’équilibre offre-demande. Les jours de PP2 qui ne sont pas des jours de PP1 sont signalés en J-1 au plus tard à 19h (les jours PP1 sont signalés en J-1 à 9H30). Le nombre de Jours PP2 pour une Année de Livraison est compris entre 10 et 25.

Le signalement des jours PP1 et PP2 hors jours PP1 est le reflet des écarts entre les prévisions de RTE pour assurer l’équilibre de son réseau et la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France. Pour faire face à ces aléas multiples, de rigueur climatique et tension sur le système électrique, RTE procède à des arbitrages pour mieux piloter et assurer l’équilibre offre-demande, toujours au meilleur coût pour la collectivité. Engie NextFlex contribue, par son portefeuille de capacité flexible, à cet effort et mission quotidienne de sécurisation du réseau électrique. Cela permet en outre une meilleure intégration des capacités de production électrique renouvelable, par nature intermittentes et difficile à prédire dans le système électrique français.

Article réalisé par Julien Michel, Business Developer Engie NextFlex

Partager cet article

Logo LInkedIn
Logo twitter